Petfood : quelles sont les tendances packaging à connaître ?

Il est vieux le temps où nos chers animaux de compagnie n’avaient droit qu’aux restes des repas de leurs maîtres. Aujourd’hui, nous ne comptons pas moins de 300 références dans les linéaires : aliments secs, pâtés, friandises et même chewing-gum… Mais, quelles réglementations et tendances fortes encadrent le secteur du petfood ?

Coup d’œil sur le marché du petfood en France en 2018 

La France est l’un des pays européens qui compte le plus d’animaux de compagnie avec 7,2 millions de chiens et 12 millions de chats.

Véritables membres de la famille, les animaux de compagnie y sont particulièrement gâtés. En effet, les français dépensent en moyenne plus de 400 euros par an en nourriture pour eux. Ainsi, la France se situe dans le top 5 des plus gros marchés petfood du monde.

Ce qui explique pourquoi le marché du petfood se porte aussi bien et a de beaux jours devant lui !

Emballage alimentaire pour animaux : les mentions obligatoires

Les industriels du secteur doivent adhérer à la FACCO, la chambre syndicale des fabricants d’aliments préparés pour animaux familiers.  Ainsi, ils s’engagent à suivre un code de bonnes pratiques afin d’homogénéiser les étiquettes présentes sur les emballages.

En effet, les informations présentes sur celles-ci sont soumises à une réglementation particulièrement stricte. Les mentions obligatoires sont les suivantes :

  • Mode d’utilisation : “aliment complet” ou “aliment complémentaire”
  • Espèce de destination : chien, chat
  • Liste des matières premières : viande, riz, légumes…
  • Conditions de conservation
  • Quantité indicative journalière
  • Information sur la présence d’additifs (colorants, conservateurs, antioxydants…). Ces derniers doivent obligatoirement être présents sur une liste validée par la Communauté Européenne.

Enfin, les aliments à caractère diététique et prescrits par les vétérinaires sont soumis à des contraintes spécifiques.

Les opportunités du secteur agroalimentaire pour les animaux de compagnie 

Diététique, vegan, bio… Les produits proposés pour les animaux sont de plus en plus calqués sur les tendances alimentaires humaines.

En surfant sur les tendances de la santé, du “mieux manger” et du plaisir, les industriels ne manquent donc pas d’idées pour proposer des idées toujours plus innovantes qui séduiront autant l’animal que son maître…

Alors, comment l’emballage permet de se démarquer dans le secteur du petfood ?

Une alimentation bio et naturelle, la tendance phare du petfood 

Comme pour les humains, la tendance est au 100% naturel. En effet, pour préserver la santé de leurs petits compagnons, les français n’hésitent pas à sélectionner les meilleurs produits nutritionnels.

Les emballages doivent donc s’adapter à cette tendance forte, visuellement mais aussi dès le début de sa fabrication.

Dans cet esprit, il est donc pertinent de se diriger vers une démarche d’éco-conception pour répondre aux préoccupations environnementales croissantes des consommateurs.

L’agro-alimentaire des animaux de compagnie : une offre segmentée et personnalisée 

Pour se démarquer, les industriels personnalisent de plus en plus leur offre tout comme pour n’importe quel consommateur humain classique. En petfood, les emballages transmettent un message plus précis et personnalisé selon les besoins spécifiques de l’âge, la taille, la race ou encore le mode de vie de l’animal.

C’est le cas par exemple de Royal Canin qui s’est différencié en lançant un coffret pour chaton !

Dans cette situation, l’impression numérique permet de personnaliser le message présent sur le packaging selon chaque besoin, et ceci en petite série. Cela répond donc à la problématique de coût de stockage sans pour autant altérer la qualité de l’offre.

Améliorer la traçabilité des ingrédients dans le secteur du pet food

Selon cet article de Sciences et Avenir, en 2015, des chercheurs de l’université de Nottingham auraient découvert des matières animales, non-spécifiées sur les étiquettes.

Afin de rassurer les propriétaires et améliorer l’image de l’industrie agroalimentaire, les professionnels doivent se diriger vers plus de transparence. La sérialisation sur les packagings répond à cette problématique et, grâce à l’impression numérique, les solutions sont désormais inf